Fédération Syndicale Unitaire (FSU) de Vendée
Accueil > Société > Sans papiers : RESF veut changer la loi

Sans papiers : RESF veut changer la loi

2 avril 2012

« La loi doit changer, régularisation ! » C’est le mot d’ordre de la journée nationale d’action de RESF ce 31 mars. Le Réseau Education sans frontières « se met sur son 31 » à l’occasion de la journée nationale d’action le 31 mars pour rappeler, dans cette campagne pour l’élection présidentielle, « son exigence d’une autre politique d’immigration ». Il faut que la loi change pour régulariser les jeunes majeurs scolarisés et les parents d’enfants scolarisés, interdire l’enfermement des enfants dans les centres de rétention, interdire aussi le démembrement des familles. De nombreuses mobilisations ont débuté dès le vendredi 30 mars et se poursuivent un peu partout en France comme le montre la carte sur le site de RESF.

C’est aussi le départ d’une campagne d’affichage sur les thèmes : « Jeunesse sans papiers, jeunesse volée », « Les enfants à l’école, pas dans les centres de rétention » et « Parents sans papiers, vies déchirées ».

Enfin il s’agit aussi de continuer à faire signer la pétition intitulée « Il faut en finir avec l’enfermement des enfants étrangers ». Dernièrement, le Défenseur des droits s’était aussi élevé contre ces atteintes aux droits des enfants, atteintes pour lesquelles la France a été condamnée par la cour européenne des droits de l’homme.

Lire aussi :
- le Défenseur des droits intervient

P.-S.

En Vendée, soutien d’AIDES, ACTIF, ATTAC Vendée,, le CCFD, CIMADE, le MAN Vendée, la LDH, SOS Famille Emmaüs, le SGEN CFDT, SOLIDAIRES 85, la FSU, Europe Ecologie les Verts, le PCF 85, le Front de Gauche.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0