Fédération Syndicale Unitaire (FSU) de Vendée
Accueil > Éducation, orientation, formation professionnelle > RPH : la FSU fait bouger les lignes

RPH : la FSU fait bouger les lignes

27 janvier

Suite à la mise en place d’une nouvelle convention relative à l’organisation des RPH sur notre département, la FSU 85 s’est de nouveau adressé au Conseil Départemental pour clarifier des situations d’écoles. En effet, plusieurs écoles se sont vues refuser la convention du fait d’être inscrite dans plusieurs conventions.

Le Conseil Départemental confirme que c’était déjà le cas dans la convention antérieure mais précise qu’il accepte « le raisonnement par cycle ». « Il est autorisé que deux cycles différents d’un même groupe scolaire soient présents sur deux conventions distinctes, mais pas deux cycles identiques » indique le Conseil Départemental. Une dérogation spécifique est accordée aux écoles en Éducation Prioritaire qui peuvent inscrire un même cycle dans plusieurs RPH.

Nous nous satisfaisons de cette réponse.

La FSU 85 continuera de porter l’importance d’une prise en charge des transports par la solidarité départementale afin de rompre l’isolement des écoles pour le développement de la pratique sportive, l’ouverture culturelle et artistique.


Le Conseil Départemental de la Vendée fera voter le 9 octobre 2016 aux élus du département une nouvelle convention concernant les RPH.

Les seuls représentants du SNUipp-FSU et du SNES-FSU ont participé à sa nouvelle rédaction. Si dans un premier temps, un certain nombre de sorties n’était plus envisagé, nous avons obtenu un élargissement et une clarification des prises en charge des transports à hauteur de 80 % pour :
- Les déplacements liés à la littérature (salon du livre, rencontre avec des auteurs)
- Les déplacements liés à la science (ex : centre régional de Beautour à La Roche sur Yon, fête de la science, CAIRN, rencontres avec la Cicadelle, LPO…)
- Les déplacements liés aux spectacles du Grand R de la Roche sur Yon
- Les déplacements dans des sites départementaux et EDAP

Ne sortent pas du dispositif toutes les rencontres qui réunissent des élèves d’écoles maternelles, élémentaires ou de collège.

Sont exclus du dispositif :
- Les sorties dans des lieux « privés » ou gérés par des structures à but lucratif (ex : Parc à thèmes, ZOO, centre équestre…)
- Les sorties vers la piscine
- Les sorties vers les cinémas

Le nombre de sorties annuelles faisant l’objet d’une participation départementale est ramené à 5 au lieu de 10.

- Lire le compte-rendu de la dernière audience.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0