Fédération Syndicale Unitaire (FSU) de Vendée

Mobilisation dans les ESPE : vers un blocage à La Roche sur Yon

29 janvier 2014

Mercredi 29 janvier, lors d’une réunion à l’initiative du SNUipp-FSU 85, les étudiants de l’ÉSPÉ de La Roche sur Yon ont émis l’idée d’un blocage du site mardi 4 février pour protester contre les conditions de formation au sein des ÉSPÉ et leurs conditions de préparations aux épreuves du concours. Une partie d’entre eux devra en effet effectuer un remplacement pour départ en stage de deux semaines juste avant le début des oraux.

Ils se réuniront demain en AG pour décider ou non du blocage de l’ESPE le mardi 4 février prochain, date de la réunion nationale des directeurs d’ESPE à Poitiers, et des initiatives qui seront conduites collectivement.


Communiqué de presse de la FSU Pays de la Loire
Lundi 27 janvier 2014

La FSU continue de dénoncer la situation faite aux étudiant-es des ESPE et aux fonctionnaires stagiaires :
- la surcharge de travail, les objectifs multiples et incompatibles (concours, formation professionnelle,
formation universitaire en master M1, auxquels s’ajoute la lourdeur du stage en responsabilité en
Master 2).
- la précipitation avec laquelle ont été mises en place les ESPE et les nouvelles maquettes de formation
(difficultés de mise en oeuvre concrète, manque de cohérence de la formation).
- l’insuffisance du nombre de postes et des heures de décharges accordées aux enseignants des premier et
second degrés pour participer à la formation et encadrer sur le terrain les étudiants.

La situation ne s’annonce pas meilleure pour l’an prochain : le sort des M1 sera inchangé. Quant aux M2 lauréats du concours, ils devront effectuer un mi-temps en responsabilité de classes tout en se formant au métier et en validant une deuxième année de master ! Celles et ceux qui seront reçus à la session exceptionnelle seront affectés en stage à temps plein. Enfin quel avenir pour les non admissibles ?

Les étudiant-es manifestent leur mécontentement et leurs inquiétudes depuis plusieurs jours dans les ESPE. La FSU des Pays de la Loire exprime son soutien aux étudiant-es de l’ESPE de l’Académie de Nantes, en particulier celles et ceux du site du Mans. Ils se mobilisent depuis le mois de décembre et ont organisé le blocage du site depuis le lundi 20 janvier.

La FSU revendique :
- une formation intégrant une véritable alternance, dans des conditions compatibles avec la formation universitaire disciplinaire et professionnelle,
- un stage en responsabilité limité à un tiers temps, les deux tiers restants étant consacrés à la formation pour les lauréats des concours,
- la possibilité pour tous les étudiant-es ayant validé leur M1 de suivre un M2 de leur choix (poursuite de leur formation - en Master Enseignement Premier degré ou Second degré, ou Encadrement éducatif- ou se ré-orienter vers d’autres mentions de master), avec un parcours qui leur permette de préparer à nouveau le concours s’ils le souhaitent.
- des moyens accordés aux équipes pluricatégorielles pour réfléchir aux besoins et aux contenus de formation et à leurs articulations (ESPE, formateurs de terrain).
- des moyens suffisants et fléchés pour la mise en œuvre d’une formation de qualité dans les ESPE, gravement fragilisées par le contexte budgétaire des universités.

La FSU est présente aux côtés des étudiant-es mobilisé-es ; elle est solidaire de l’appel à une mobilisation nationale le 4 février, jour où l’ensemble des directeurs d’ESPE seront réunis à Poitiers.

Suivez l’actualité du site du Mans en cliquant ici.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0