Fédération Syndicale Unitaire (FSU) de Vendée

ESPE : Redresser la barre

13 novembre 2014


La mise en œuvre de la réforme de la formation initiale s’est faite sans cadrage national et avec des moyens très insuffisants pour faire fonctionner les ESPE. Un an après leur ouverture, le constat est sans appel : un budget qui n’a pas été abondé ni fléché, un manque de postes de formateurs et de moyens pour assurer la cohérence entre la formation dans le master, des inégalités importantes de contenus et de volumes horaires de formation des masters MEEF selon les ESPE...

Cette situation place les étudiants et les stagiaires dans l’impossibilité de bénéficier d’une formation de qualité. Ils subissent une pression constante pour répondre aux très nombreuses exigences de la formation et de leur stage en responsabilité. Les conditions de travail des formateurs se sont également dégradées.

La FSU demande que :
- Les contenus de formation soient réellement adaptés aux besoins des stagiaires ayant déjà un master (ou exemptés des conditions de diplômes).
- La rémunération soit rétablie à l’échelon 3 pour tous les stagiaires
- Le calendrier de la formation respecte les vacances scolaires pour les fonctionnaires stagiaires
- Les moyens suffisants soient affectés pour la formation des enseignants (personnels, budget)
- Un fonctionnement démocratique dans les ESPE soit rétabli, associant les personnels et usagers
- Le stage en responsabilité des stagiaires soit limité à un tiers-temps pour tous

C’est pourquoi la FSU lance la pétition « Formation initiale des enseignants et CPE, une réalité bien en-dessous des effets d’annonce, Il y a urgence à redresser la barre ! ».

SIGNER LA PETITION
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0